Mon experience d’un panchakarma en Inde

Depuis presque 5 ans, j’entends parler du panchakarma : un mot qui restait assez flou pour moi. Une cure ayurvédique, une détox profonde. Et puis comme toujours, les diverses expériences de chacun, mes lectures m’ont amenée à me faire une idée, mais qui restait vague.

Je gardais en tête ce processus en me disant qu’un jour, oui je serai prête, et qu’un jour je le ferais, en Inde. Et ce moment est venu pour moi cet hiver.

J’ai choisi mon centre avec attention et sous recommandations. Et je suis extrêmement bien tombée. Vaidyagrama est le nom du centre ou j’ai passé un mois en janvier. Avant de parler de mon expérience, j’aimerais tout d’abord rappeler ce qu’est un panchakarma, comment le décrivent les textes. Ensuite, comme toujours en Ayurveda, les cas particuliers s’appliquent.

Pancha, signifie cinq et Karma actions. Il s’agit donc des cinq actions pour purifier. Il s’agit d’un processus profond, à ne pas confondre avec une cure ou une détoxification. Le processus devrait être fait sur un minimum de 21 jours, le temps qu’il faut à toutes nos cellules pour se régénérer et se transformer complètement.

Les cinq actions du panchakarma sont les cinq actions finales de purification qui viennent après une préparation et avant une phase de récupération. Ces 5 actions ne sont pas toutes faites lors d’un panchakarma, seulement une est choisie selon votre condition.

Vamanam : purgation par le vomissement. Principalement utilisée pour les conditions Kapha (asthme, problèmes respiratoires, problèmes de peau)
Virecanam : purgation de l’intestin grêle par le colon. Pour pacifier le dosha Pitta (problème digestifs, agni)

Ces 2 processus sont les plus couramment utilisés car les 2 mentors en terme de déséquilibre.

Basthi : enema avec des décoctions de plantes. Ce processus est plus qu’un enema ou une irrigation du colon. C’est une thérapie puissante pour équilibrer Vata.
• Nasyam : purgation par le nez. Afin d’éliminer les doshas de la tête.
• Raktha Mokshanam : saignée. Ce processus est plus rarement utilisé.

Le but principal de ces thérapies est d’éliminer les dosha en excès ou déséquilibrés dans le corps et le mental.

Il existe deux phase préparatoires à ces 5 thérapies :

Snehana : « oleation interne » consiste à boire du ghee en quantité croissante jusqu’à saturation. Le beurre clarifié est connu comme ayant la capacité d’aller jusqu’aux cellules afin de drainer les toxines.

Swedana : la thérapie par la vapeur afin d’amener les toxines dégagées précédemment dans le système digestif.

Donc je récapitule, le panchakarma est une thérapie de détoxification visant à rééquilibrer et à éliminer les doshas en excès dans le corps et le mental. Il y a une phase préparatoire qui consiste à drainer les toxines et à les ramener dans le système digestif, une phase d’élimination des toxines par purgation (par une des 5 actions possibles) puis une phase de récupération.

panchakarmaVoilà ce que je savais avant de partir. Et puis, l’expérience m’a permise de vivre ce processus. Je suis restée dans le centre pour 33 jours exactement, un beau chiffre, qui m’a laissé le temps d’intégrer et de me reposer. Car voilà tout le défi d’une telle expérience: apprendre à se reposer. Il est impératif de laisser le corps et le mental se reposer.

Les sens devraient être le moins stimulés possible. Donc cela implique que la nourriture servie au centre (en fait un hôpital) est la moins épicée possible et surtout très simple pour être facilement digérable (riz, lentilles et légumes). L’exposition au soleil n’est pas permise, les marches doivent être réduites au minimum et on ne peut pas sortir du centre.

Et puis le rythme se ralentit, la notion du temps devient complètement élastique et circulaire. La notion linéaire du temps disparaît complètement. Et finalement c’est le mental qui « s’ennuie » le plus. Nous sommes tellement habitués à « faire » tout le temps quelque chose: lire, écrire, regarder, marcher, courir, travailler… et se reposer implique ne rien faire. Être: voilà tout le défi que cette expérience a été pour moi.

Le déroulement typique d’une journée :

6h : levée pour prendre les médicaments puis repos ou chants / prières
8h : petit-déjeuner (tous les repas étaient servis dans la chambre directement),
Dans la matinée : visite quotidienne du médecin pour suivi,
le matin ou l’après-midi : Un traitement (massage)
12h30 : lunch,
Dans l’après-midi : satsang, conférence, cours de cuisine ou visite du jardin médicinal,
17h : medicaments,
18h : chants / prières,
19h : souper

Les journées se sont suivies sans jamais vraiment se ressembler. Le processus a été pour moi difficile sur place. Les inconforts physiques ont été nombreux. Et mon mental a très souvent pris le dessus pour questionner le processus et ma capacité à « réussir ». Incroyable mais même dans cet environnement j’ai réalisé que j’avais encore en tête une attente de résultats et de performance.

Le panchakarma selon mon expérience ne s’arrête pas au mois passé dans le centre. Comme tout en Ayurvéda, le principe de soins quotidiens et de style de vie est majeur dans le bien-être et la santé. Je suis sortie depuis 3 semaines maintenant et je prends des médicaments (décoctions, huiles, régime alimentaire adapté) pour les 3 prochains mois. Le processus est donc enclenché et chaque jour j’observe encore mon corps se transformer et mon mental me jouer des tours.

Je suis extrêmement reconnaissante d’avoir pu vivre cette expérience. Je mesure la bienfaisance et sagesse de l’Ayurvéda à chaque moment.

Je recommanderais Vaidyagrama à quiconque cherche un centre sérieux mais surtout humain et authentique.

Je reste à la disposition de toute personne qui souhaiterait des informations.

Publié le : mars 3, 2016 Par : Commentaire(s) : 6

Ayurveda : idées cadeaux pour la Saint-Valentin

Pour la saint-valentin, célébrez ceux que vous aimez. Votre chéri(e), votre ami(e), votre voisin ou tout ceux à qui vous pensez régulièrement. Et pourquoi pas élargir le fait d’offrir un cadeau à tous ceux qui font une différence pour vous, qui vous aident, vous soutiennent.

L’Ayurveda nous apprend que la gratitude et les petits gestes simples du quotidien peuvent faire une grosses différences dans notre santé. Faites du bien autour de vous, reconnaissez ce que vous avez, célébrez!

Alors voici quelques idées de cadeaux ayurvédiques pour tout budget :

Untitled-2* De l’huile de sésame : Oui tout simplement ! une bouteille d’huile de sésame biologique non raffinée non grillée . En Ayurveda, on utilise beaucoup l’huile de sésame dans les massages. Riche en fer, phosphore, magnésium, cuivre et calcium, sa nature apaise les types Vata (calme les tensions mentales; lubrifie et renforce les articulations). Régénérante, nourrissante, réchauffante, détoxifiante, elle améliore la circulation, améliore la digestion, remédie à la sécheresse du corps et prévient le vieillissement. Elle est très bénéfique pour le système nerveux. (coût approximatif : 10 $ pour 500 ml)

Pour vous donner des idées d’auto massage, voici la vidéo pour l’auto massage, à partager avec vos proches.

* Le Neti Pot avec du sel d’Himalaya rose : non raffiné sans additif. Pour la santé de votre nez, de votre système respiratoire et de vos sinus. En utilisant le Neti Pot régulièrement, il est possible de diminuer la fréquence des rhumes. Quoi de mieux pour traverser l’hiver! À utiliser tous les jours comme hygiène quotidienne. (coût total : environ 25 $)

* Un petit pot d’épices : Préparer des petits pots massons remplis de grains de cumin, coriandre et fenouil (CCF) . Épices de base en Ayurveda et tri-doshique. Faites un mélange à parts égales de ces 3 épices en grains et faites une jolie décoration sur votre pots masson. En tisane, ce mélange détoxifie et est très bon pour faciliter la digestion. En cuisine, faite chauffer un peu de beurre clarifié ou l’huile de votre choix et sauter les épices pour 1 minute pour activer leur plein potentiel avant d’ajouter vos autres ingrédients. (coût approximatif : 12 $)

* Eat-Taste-Heal : An Ayurvedic Guidebook and Cookbook for Modern Living by Thomas Yarema. Pour découvrir simplement et de façon ludique la cuisine ayurvédique, ce livre de recettes est très accessible et complet. (coût approximatif : 35 $)

Trio de mélanges d’huiles essentielles ayurvédiques Lotus Palm : Des huiles essentielles accordées à votre Dosha dominant, à diffuser dans un diffuseur ou ajouter quelques gouttes à votre huile de massage préférée. (coût : 22 $)

* Massage ayurvédique : Offrez le en cadeau un massage à l’huile chaude (Abhyanga) ou points marma (scéance de points d’acupression). (coût : 90 $)

Publié le : février 2, 2016 Par : Commentaire(s) : 0

Comment préparer du beurre clarifié (ghee)

Le beurre clarifié est utilisé de multiples façons en Ayurvéda (autant en cuisine que sur la peau et comme medium pour absorber les remèdes). Ses bénéfices sont nombreux et son goût de noisette merveilleux en fera votre meilleur allié sur le comptoir à la maison.

En cuisine, vous l’utiliserez sur vos tartines, comme matière grasse pour frire ou sauter vos aliments ou dans vos gâteaux.

Parmi les bénéfices, en voici certains :

• Le beurre clarifié résiste aux hautes températures contrairement au beurre, à l’huile d’olives ou de coco et peut donc être utilisé pour vos sautés sans risque de brûler,
• Il se conserve longtemps (jusqu’à 3 semaine sur le comptoir et plus dans le réfrigérateur),
• Son mode de préparation fait que la matière solide laitière est enlevée ainsi la caséine et le lactose sont absents. Il convient donc aux personnes intolérantes,
• Son goût noisette est merveilleux pour les papilles,
• Il est connu pour réduire l’inflammation surtout au niveau du système digestif. Et aussi au niveau externe (application sur la peau : cicatrices et cloques),
• Très bon pour les lèvres sèches ou dans les narines pour protéger les mucus de la pollution ou des éléments allergènes,
• Il favorise l’élimination des toxines dans le corps en lubrifiant le tube digestif,
• Il s’agit d’un gras facilement digérable et il est bon pour le foie quand consommé avec modération,
• Il est utilisé en Ayurvéda pour bouger les doshas en excès dans le corps,
• Il est particulièrement bon pour les doshas Vata et Pitta,
• Il est riche en vitamines A et E.

Ingrédients nécessaires :

• Beurre non salé (biologique de préférence)
• Casserole
• Une cuillère
• Un coton à fromage
• Un entonnoir
• Un pot avec couvercle hermétique

Préparation :

  1. Disposer le beurre dans une casserole et allumer le feu sur doux (1-2 sur le rond).
  2. Laisser fondre entièrement..
  3. Des particules et une mousse blanche vont commencer à se former sur le dessus, écumez au fur et à mesure avec une cuillère (vous ne garderez pas cette partie là)..
  4. Ne pas mélanger !
  5. Au fur et à mesure, la mousse blanche disparaîtra et la couleur va passer de jaune à dorée. Des bulles remonteront encore à la surface faisant un petit bruit de crépitement.
  6. Le ghee est prêt quand les bulles ne remontent plus, qu’il n’y a plus ce bruit, qu’il est doré, complètement clair qu’on voit le fond de la casserole.
  7. Un léger dépôt brun se sera formé au fond de la casserole, c’est normal.
  8. Le processus durera entre 15 à 40 min en fonction de la quantité de beurre utilisée au départ.
  9. Pour filtrer le ghee, placer un entonnoir recouvert d’un coton à fromage sur un pot et versez-y le ghee. Fermer le pot.
      
  10. Laisser sur le comptoir, en durcissant, il deviendra jaune claire dorée.
      

 

 

Publié le : janvier 7, 2016 Par : Commentaire(s) : 0

Transition de saisons : Été-Automne selon l’Ayurveda

Les changements de saison ont toujours été un peu difficiles pour moi. Mon corps s’étant doucement adapté à la chaleur de l’été, les rapides changements de température qui surviennent à l’arrivée de l’automne peuvent être un choc pour le corps et le mental. L’Ayurvéda m’a cependant beaucoup aidée à comprendre les causes de ces manifestations et comment gérer cette transition au mieux.

Pendant l’été, la chaleur s’est accumulée dans le corps et nous avons naturellement adapté notre régime alimentaire à quelque chose de plus léger et plus frais.

Voici quelques conseils pour votre transition à l’automne :

• Les journées devenant plus courtes, l’effet du soleil devient moins important en faveur de la lune. La terre devient plus fraîche avec l’effet de la pluie, des nuages et du vent. Les qualités de fraîcheur et le vent vont aggraver Vata particulièrement pendant la transition de saison (Vata étant en général très sensible aux changements).

• Votre régime alimentaire devra s’adapter aux changements de la saison et aussi au dosha qui va s’aggraver (ici Vata majoritairement). Les aliments qui se présentent à l’automne sont en général plus nourrissants, plus lourds, à tendance sucré, salé et acide. Des tendances plus anaboliques (construction et fortification des tissus) contrairement aux natures cataboliques des aliments de l’été. Il est donc important de commencer à faire la transition des aliments de l’été et de favoriser les aliments plus nourrissants (comme les courges), de manger plus souvent des repas chauds et des aliments cuits.

• Pensez à boire chaud (tisanes) régulièrement dans la journée pour nourrir votre feu digestif. Utilisez des épices comme la cardamone, la noix de muscade, la coriandre, le gingembre, le clou de girofle et la cannelle.

• Adoptez un mode de vie plus routinier afin d’adapter le système nerveux aux changements. Pensez à vous lever (autour de 6h, 7h) et à vous coucher (21h, 22h) aux mêmes heures tous les jours.

• Essayez de planifier vos activités aux même heures ou aux mêmes moments de la semaine afin d’éviter un mode de vie trop erratique.

• Évitez de trop charger votre emploi du temps et prenez du temps pour vous reposer.

• Évitez la musique trop forte et choisissez avec attention ce à quoi vous vous exposez (activités, nourriture, environnement).

• Prenez le temps de faire le changement, faites le tri des vêtements et commencez à sortir les foulards, les manches longues. Pensez plus particulièrement à couvrir votre nuque et vos oreilles ou Vata risque de s’accumuler (surtout avec le vent), bref, couvrez-vous!

• L’automne est le temps d’organiser, de se déposer et de se préparer mais pas de commencer des nouveaux projets.

• L’auto-massage à l’huile chaude évitera un desséchement de la peau et nourrira votre système nerveux (voir notre article pour la vidéo explicative.)

Publié le : octobre 3, 2015 Par : Commentaire(s) : 0

Auto-massage selon l’Ayurveda

Une grande partie des traditions ayurvédiques met l’emphase sur le massage et plus particulièrement les massages à l’huile chaude. Les bénéfices de l’huile choisie sont nombreux. De plus la chaleur de l’huile favorise son intégration par la peau et tous les tissus jusqu’aux cellules.

« Abhyanga » est le nom donné pour ce type de massage à l’huile chaude.

La thérapie de huiler et lubrifier le corps est appelé « Snehana« , qui signifie prendre soin du corps avec amour. Donc, au-delà des bienfaits, vous prenez du temps pour vous-même et cela a beaucoup de valeur. Se donner de l’amour!

Le massage fait partie de la routine quotidienne ou régulière prescrit en Ayurvéda. C’est aussi un moment que vous offrez à vous même dans une atmosphère calme. Il peut être fait le soir avant d’aller vous coucher afin de favoriser le sommeil ou le matin avant de commencer votre journée. Il peut prendre de 1à 2 minutes jusqu’à 15 à 20 minutes si vous avez plus de temps.

Le principe est simple, choisissez l’huile qui vous convient le mieux. Favorisez une huile biologique pressée à froid. L’huile de sésame pressée à froid est considérée comme la plus pénétrante. Si elle est trop lourde ou crée trop de chaleur pour vous, vous pouvez essayer l’huile d’amande, de tournesol ou de noix de coco (ou encore faire des mélanges).

Placez votre huile dans un contenant qui ira ensuite dans un bol d’eau chaude afin de l’amener à une température tout juste supérieure à celle du corps.

Si vous avez peu de temps, favorisez le massage des pieds, du sacrum, de la nuque et des épaules. Si vous disposez de plus de temps, massez tout votre corps (incluant la tête) en faisant des mouvements circulaires autour des articulations et des mouvements longs sur les os.

Par la suite, gardez l’huile sur vous au moins 5 minutes ou toute une nuit si vous le souhaitez (si vous avez de l’huile dans les cheveux, placez une serviette sur votre oreiller). Les bienfaits se poursuivront. Prenez ensuite une douche ou un bain chaud afin d’ouvrir les pores de la peau sans vous savonner. Encore une fois, l’huile pénétrera à un niveau plus profond.

Les bienfaits sont nombreux :

• Nettoie et revitalise le corps Assouplit, lisse et rend le corps compact
• Redonne un bon teint à la peau
• Lubrifie, nourrit et renforce les tissus profonds
• Pacifie le système nerveux
• Décolle et mobilise les toxines du corps pour les faire évacuer
• Favorise le sommeil
• Pacifie la dosha aggravé
• Maintient l’agni (feu digestif)
• Harmonise la circulation du prana (énergie vitale)

 

Une petite vidéo pour vous accompagner dans cette nouvelle expérience:

Publié le : septembre 3, 2015 Par : Commentaire(s) : 1

Comment comprendre l’alimentation selon l’Ayurveda

Très souvent on me demande si je cuisine de façon ayurvédique, si je mange ayurvédique, si j’offre des cours de cuisine ayurvédique. Vous pouvez trouver des recettes intéressantes facilement sur internet. Le plus important me semble avant tout de comprendre les bases de l’alimentation et comment l’Ayurveda voit la nutrition.

 

Les 5 éléments et les 6 goûts :

L’Ayurveda relie les 5 éléments aux 6 goûts en fonction de leur effet. Ainsi la classification va comme ceci :

Goût Composition des éléments
Sucré Terre + Eau
Acide Terre + Feu
Salé Eau + Feu
Epicé Feu + Air
Amer Air + Ether
Astringent Air + Terre

Un régime alimentaire équilibré devrait comprendre les 6 goûts afin que chacun consomme tous les éléments. Cependant, comme nous le savons déjà, chaque personne présente des proportions différentes de ces éléments en eux. Ainsi, l’alimentation pourrait nous aider à ramener les éléments qui font défaut en favorisant certains goûts plus que d’autres.

Ainsi Vata doit favoriser les goûts qui ramènent la terre, le feu et l’eau dans sa constitution puisqu’ils font naturellement défaut. Pitta doit favoriser l’air, l’éther et la terre et Kapha l’air, l’éther et le feu.

Dosha Par nature fait de Gouts à favoriser
Vata air et éther Sucré, acide, salé
Pitta feu et un peu d’eau Sucré, amer et astringent
Kapha terre et eau Epicé, Amer et astringent

• Les aliments sucrés ne sont pas juste les sucreries ; le riz, le lait, les noix, la viande, les légumes racines et les graines sont par nature sucrées.
• Le yogourt, le citron, les fruits acides, le vinaigre, les aliments fermentés sont acides.
• Tous les types de sel (de mer, de montagne), la sauce tamari et les algues sont salés.
• Le gingembre, le poivre noir, les clous de girofle, les piments, l’ail et le wasabi sont des épicés.
• La grenade, le curcuma, les légumes verts à feuille, les canneberges, le thé noir sont astringents.
• Les légumes verts à feuilles, l’aloès, le fenugrec sont amers.

Très souvent les personnes qui sont attirés par certains goûts (comme épicé ou salé par exemple) le sont pour les ‘mauvaises raisons’. C’est à dire que leurs tendances naturelles les poussent à consommer ce qu’elles connaissent bien plutôt que ce qui les équilibrerait. Prêtez donc attention aux effets de ce que vous consommez, si vous avez déjà beaucoup de feu en vous, pensez-vous que la nourriture épicée ou le café va vous aider à vous calmer/refroidir ?

L’Ayurveda est une science de l’observation, ne l’oubliez pas. Après votre repas, observez les effets ressentis (chaleur, sécheresse, mental agité, clair…..). Pour cela, utilisez les 20 attributs.

 

The 20 attributes

Ayurveda uses attributes to name everything that makes the universe. They go by pairs and will allow us to understand the food and their effects.

Subtile Grossier
Dur Mou
Lourd Léger
Froid Chaud
Liquide Solide
Trouble Clair
Rugueux Visqueux
Lent Rapide
Mobile Statique
Huileux Sec

Chaque aliment a ses propres qualités. Par exemple, un légume racine a des qualités plus lourdes qu’un légume vert à feuilles. Les légumes racine poussent dans la terre, ils sont denses et ne voient pas la lumière de soleil. Les légumes verts à feuilles poussent au-dessus du sol, ils sont légers par nature, et grandissent au soleil. Donc si vous vous sentez déracinés, manger une patate douce pourra certainement vous aider. Au contraire si vous aviez besoin de vous sentir plus léger, manger des légumes verts à feuilles comme le kale et les épinards pourraient être un bon remède pour vous.

Cela ne s’arrête pas là. Si vous aimez les patates douces mais que vous vous sentez plus Kapha (lourd, léthargique…) vous pouvez alors utiliser les épices pour équilibrer, alléger et réchauffer en ajoutant du poivre noir, de la cannelle, du gingembre et peut-être même un peu de Cayenne.

Et si vous êtes Vata (hyperactif, mémoire courte, anxieux….) et que vous aimez le kale, il vous suffira de le sauter dans un peu de beurre clarifié ou d’huile de sésame pour le rendre plus lourd et chaud (le cru est froid et difficilement digeste pour quelqu’un à tendance Vata !!) avec de la coriandre, du cumin, et du sel. Et si vous êtes pitta et que vous n’arrivez pas à vivre sans votre sauce épicée, assurez-vous de refroidir le tout avec du lait de coco, de la coriandre fraîche et du concombre.

Amusez-vous donc à essayer de comprendre les qualités et les goûts de vos aliments, et à les assaisonner en fonction de votre constitution! Ayez du plaisir, et continuez à observer les effets sur vous, vous êtes unique!

Bon appétit!

Publié le : août 7, 2015 Par : Commentaire(s) : 0

L’importance de la routine quotidienne selon l’Ayurveda

Les cycles naturels qui nous entourent sont régis par les différents doshas (humeurs). Ainsi, l’Ayurveda ‘découpe’ les différentes phases de la vie, les saisons et les périodes de la journée selon ces influences. En comprenant ces influences, nous pouvons alors nous y accorder afin d’en tirer le plus de bénéfices.

Les heures de la journée sont découpées selon les 3 doshas :

• Entre 2h et 6h du matin et 14h et 18h, le dosha Vata domine. Ses qualités sont celles de la clarté, de la clairvoyance et de la créativité. Le matin, se lever pendant cette période est indiqué pour méditer entre 4h et 6h, période de ‘bonne augure’ pour la méditation. L’après-midi est le meilleur temps pour créer, innover, faire des activités qui régénèrent.

• Entre 10h et 14h et 22h et 2h du matin, ces heures sont dominées par le dosha Pitta. Dans la journée, les qualités du feu digestif seront à leur plus fort à midi, c’est donc le meilleur temps de la journée pour prendre son repas principal. La nuit, il est important de dormir avant 22h. C’est à ces heures là, le système endocrinien et le foie nettoient tout le système. Si vous passez cette heure pour dormir, vous ne pouvez pas vous régénérer correctement.

• Entre 6h et 10h et 18h et 22h, le dosha Kapha domine. Ses qualités sont l’endurance, l’immunité, le calme et la patience. Le matin est donc un très bon moment pour faire vos activités plus intenses (sportives). Le soir, il faut profiter des tendances calmes pour se préparer à la nuit. Le repas devrait être léger afin de ne pas interférer le travail de nettoyage pendant le sommeil.

daily_routine_fr

Au delà des horaires quotidiennes, l’Ayurveda préconise une hygiène de vie routinière afin de garder les systèmes nerveux et digestif en santé

• Le matin, en se levant, afin de nettoyer les toxines accumulés pendant la nuit, prioriser l’élimination. Nettoyer votre visage à l’eau claire (surtout autour des yeux). Gratter votre langue avec la tranche d’une petite cuillère ou avec un grattoir spécialisé (une couche s’est formée sur la langue pendant la nuit). Lavez-vous les dents et le nez avec un neti pot (mélanger de l’eau tiède purifiée avec du sel d’himalaya) puis huiler votre nez avec nasya oil ou de l’huile de sésame afin de ne pas trop assécher les muqueuses de votre nez. Prenez un verre d’eau chaude citronnée. Surtout, prenez votre temps afin de pouvoir éliminer. La posture du squat peut vous aider. Méditer, faites une marche calme. Prenez votre petit déjeuner.

• Prenez tous vos repas aux même heures tous les jours (plus gros repas le midi).

• Assurez-vous de faire vos activités sportives intenses le matin ou maximum avant 18h, après il est temps de commencer à vous reposer.

• Les activités intenses après 18h risquent de perturber votre nuit. Opter pour un repas léger à 19h, couper toutes stimulations médiatiques et télévisuelles ensuite. Prenez un bain, reposez-vous, allez au lit avant 22h. Vous pouvez vous masser les pieds et le sacrum avec un peu d’huile de sésame avant de vous coucher (cela favorise le sommeil et peut aider en cas d’insomnie).

Toutes ces habitudes pourraient changer drastiquement votre hygiène de vie et vous pourriez voir des changements majeurs dans la qualité de votre sommeil, votre capacité de concentration, à prendre des décisions éclairées ou la qualité de vos cheveux, peau, votre digestion… Souvenez-vous l’Ayurvéda parle de préventions et d’harmonie.

Publié le : juillet 3, 2015 Par : Commentaire(s) : 0

Yoga pour Pitta durant l’été

L’Ayurvéda nous apprend à nous accorder aux rythmes de la nature. En tant qu’être humain, notre ‘micro-système’ n’est qu’une représentation du vaste macrocosme qui nous entoure. Ainsi, il est primordial pour rester en bonne santé de s’adapter aux rythmes constants qui règlent notre vie (jour, nuit, saison, âge…)

L’Ayurvéda porte particulièrement attention aux saisons et aux transitions.

Le yoga, comme toute autre pratique de bien-être peut être utilisé afin de retrouver l’équilibre lors de ces changements.

Nous arrivons dans une saison plus chaude. Les caractéristiques principales de l’été sont fortement reliées à celles du dosha Pitta: chaud, pénétrant, intense

En Ayurveda, le principe majeur pour revenir à l’équilibre est de traiter par les opposés.

Dans votre pratique de yoga, vous pourrez donc cultiver les notions de fraîcheur, de relâchement, de calme, et d’ouverture.

Plusieurs techniques pourront vous aider :

– Décider de pratiquer à 80% de vos capacités (pour ne pas faire monter l’intensité)

– Durant votre pratique, centrer votre inspiration autour de votre nombril et allonger les expirations

– Favoriser les postures qui ouvrent les hanches car elles permettent de libérer la chaleur
(qui s’accumule principalement autour de l’abdomen)
• posture du papillon assis ou allongé
• la posture du triangle
• le guerrier 2
• flexion avant debout, jambes écartées
• posture de l’arbre

– Favoriser les torsions plus douces allongées ou assises,

– Préférer la salutation à la lune (moins réchauffante) à la salutation au soleil,

– Éviter les flexions arrière ou les inversions qui sont réchauffantes et opter pour une inversion plus « rafraîchissante » comme de vous allonger sur le dos avec les jambes allongées au mur,

– Éviter de pratiquer en plein milieu de journée (entre 11h et 15h) aux heures les plus chaudes, favoriser plutôt le matin tôt ou la fin de journée,

– N’hésitez pas à pratiquer dans une atmosphère aérée avec un courant d’air, ou à écouter une musique avec un bruit de chute d’eau.

 

Publié le : juin 7, 2015 Par : Commentaire(s) : 0

L’Ayurveda et les allergies

Dans cette partie du continent (Canada), nous voyons enfin le printemps arriver. Les symptômes qui accompagnent cette saison vont aussi commencer à se montrer : le pollen circulant dans l’air. Les allergies saisonnières peuvent se manifester de différentes façons: gorge qui pique, congestion nasale, nez qui coule, yeux qui pleurent, éternuements.

En Ayurveda, le printemps est connu comme étant la saison du dosha Kapha. Pendant tout l’hiver, il s’est accumulé et cela commence à se déclarer au printemps. Kapha est essentiellement composé d’eau et de terre; dans le corps, cela va se manifester par de la congestion et une accumulation de mucus surtout dans la tête, les sinus et les poumons.

D’autre symptômes comme la fatigue et la léthargie peuvent être aussi causés par un excès de Kapha dans le corps et le mental.

Certaines astuces pourront vous aider à atténuer ces symptômes:

• Préparez-vous une petite tente de vapeur. Versez de l’eau bouillante dans un grand bol, ajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles d’eucalyptus et de lavande, déposez une grande serviette sur votre tête et vos épaules puis respirez la vapeur. Faites le chaque soir pour une semaine ou deux vous aidera à clarifier et raviver vos sens.

• Mélangez ¼ de cuillère à thé de curcuma biologique en poudre avec 1 cuillère à thé de miel non pasteurisé/non chauffé. À prendre chaque jour quand les symptômes d’allergies se présentent. Le curcuma est bien connu pour ses vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et antiallergiques.

• Commencez à manger des aliments plus légers comme des légumes verts à feuilles, cuits à la vapeur. Ajoutez un peu d’huile d’olives, de ghee (beurre clarifié) et quelques épices (poivre noir, curcuma, gingembre) pour faciliter la digestion. Le quinoa et le millet sont aussi des céréales plus légères.

• Vous pouvez aussi boire de la camomille avant d’aller vous coucher pour calmer le mental et assécher l’excès de mucus.

Et surtout : profitez bien du printemps!

Publié le : mai 7, 2015 Par : Commentaire(s) : 0